Le Cheveu Naturel, une image aux opinions divergentes

Bref historique

« Black is beautiful », un de nombreux slogan qui a marqué le siècle visant à valoriser la culture afro-américaine et à mettre en exergue les contours de cette culture. L’un de ces concepts fondamentaux est la relation particulière des Afro-américains avec le cheveu, autrement dit avec leur texture du cheveu.

Peu le savent, mais lors de la colonisation, le colon obligea la femme noire esclave à porter le foulard afin de cacher son cheveu. Cet acte a eu un fort impact pour les générations futures : le dénigrement de la texture afro par les femmes et hommes originaires d’Afrique.

Aujourd’hui, depuis la vague « The Natural hair movement » aux Etats-Unis suivi du « Mouvement nappy » en Europe, les pays francophones en Afrique ne sont pas en marge.

Ce mouvement peu compris par ses adeptes avait pour objectif principal de promouvoir la beauté du cheveu de type africain, qui longtemps avait été mystifié et dévalorisé au profit des standards beauté caucasienne.

Par conséquent, nombreuses femmes noires ne portent pas leur cheveu au naturel entre autres pour les raisons ci-après : moins de désagrément capillaire, une appréhension négative du cheveu, le regard péjoratif de la société, etc…

Au cœur des opinions sur le cheveu en Afrique Centrale

La problématique du cheveu est devenue majeure auprès des femmes et hommes en Afrique centrale, car fort est de constater les mouvements qui se créent et le nombre de femmes se baladant en arborant leur cheveu naturel.

Bien que certaines sont fières d’avoir tiré un trait au défrisage et aux produits capillaires chimiques, d’autres n’y adhérent pas du tout qualifiant le cheveu naturel de moche et particulièrement difficile à coiffer.

Cette dernière peut s’expliquer en théorie. Tandis qu’en Afrique de l’Ouest, la société encourage le mouvement naturel, l’Afrique centrale, surtout la République du Congo demeure très caricaturale sur le cheveu.

A titre illustratif, arborer vos cheveux naturels hors de votre toit, les questions suivantes vous seront directement adressées : « Pourquoi ne te coiffes-tu pas ? » venant d’une de vos sœurs, chez de nombreuses coiffeuses « ma chérie, on défrise avant de coiffer ? » ou encore « Ah ma belle ! mais c’est quoi cette forêt sur ta tête ? », on cherchera à vous montrer que vous êtes belle mais que vous pouvez l’être encore plus si vous faites un tissage ou des mèches.

Pendant certaine personne ne prenne pas le temps d’apprécier, beaucoup continue de percevoir d’un mauvais œil le retour au naturel.

Il faut souligner que le port du cheveu est avant tout une question de personnalité, de l’image que l’on veut renvoyer de soi.

L'auteur

 

Le soin du cheveu naturel

Le retour au naturel est une redécouverte bouleversante et « amazing » à la fois.

AfroGrace, une passionnée et amoureuse du cheveu naturel, vous offre une autre perspective de voir le cheveu et de l’aimer comme tel.

Les produits que nous possédons en cuisine tel que le miel, l’œuf, la mayonnaise, l’huile d’olive et autres, permettent de prendre soin du cheveu et d’assurer son bien-être, en favorisant volume et pousse.

Pour plus d’informations, allez visitez la page Facebook d’AfroGrace ou du site web : www.afrograce.com.

AfroGrace

Jeune femme d'une vingtaine d'années, Grace est originaire d'un pays situé en Afrique Centrale. Le cheveu est devenu une réelle passion et une prise de conscience identitaire depuis son retour au naturel. Apprendre à connaitre son cheveu vous enivre car il est magnifique et beau. Et le partager avec des personnes aussi merveilleuse que vous est un bonheur.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>